Les catastrophes climatiques ont coûté au moins 80 milliards d’euros en 2018

Une ONG a évalué les pertes économiques causées par 10 dix événements climatiques les plus extrêmes

Incendies en Californie, typhon au Japon ou inondations en Chine… 2018, en passe d’être classée quatrième année la plus chaude jamais enregistrée, a été marquée par une série d’événements climatiques extrêmes qui ont semé la mort et occasionné d’importants dégâts.

L’organisation non gouvernementale (ONG) britannique Christian Aid, qui lutte contre la pauvreté, a tenté de calculer le « coût d’un an de changement climatique », en recensant les dix événements les plus destructeurs de l’année qui s’achève. Son étude, publiée jeudi 27 décembre, se base sur les données de réassureurs, de banques et de gouvernements.

Les ouragans Florence et Michael, qui ont frappé les Etats-Unis et une partie des Caraïbes et de l’Amérique centrale en septembre et en octobre, occupent la première marche de cepalmarès, avec 17 milliards de dollars de dégâts économiques pour le premier et 15 milliards pour le second. Viennent ensuite les feux en Californie : le Camp Fire, qui a tué 85 personnes et rasé la ville de Paradise, a causé entre 7,5 milliards et 10 milliards de dommages en novembre. Les sécheresses extrêmes sont également à l’origine d’importantes pertes – 7,5 milliards de dollars en Europe centrale et du Nord, 6 milliards en Argentine et entre 5,8 milliards et 9 milliards en Australie.

A lire ici

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here